cariste

Cariste : quelles sont les compétences attendues ?

Le métier de cariste est souvent résumé à la conduite d’un chariot de manutention. Partie intégrante du domaine logistique, le cariste se charge également de réceptionner, de stocker et de déplacer les marchandises. S’il est vrai que son principal outil de travail est un engin de levage, le cariste participe pleinement au bon fonctionnement d’un entrepôt et d’un magasin. C’est un métier à hautes responsabilités.

Quel est le rôle du cariste ?

Le cariste a un rôle primordial sur le circuit de la marchandise. C’est lui qui veille à sa bonne réception, son stockage, ses déplacements et son expédition. La marchandise est diverse ; il peut s’agir de biens de consommation, de matières premières ou encore de produits finis.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le cariste ne travaille pas seul. Il est encadré par un responsable d’entrepôt et collabore quotidiennement avec des préparateurs de commandes et des manutentionnaires. Souvent, son travail s’exerce en 3×8, c’est-à-dire par roulement de trois tranches horaires de 8h.
Le cariste conduit principalement des engins de levage, comme des chariots élévateurs, des transpalettes ou des diables. Pour cela, il lui faut le permis CACES. Le cariste doit également connaître les règles d’hygiène et de sécurité propres à son métier.

Quelles sont les compétences du cariste ?

Le cariste doit être organisé, précis et habile. Il doit également avoir une excellente mémoire, car c’est à lui de retenir les lieux de stockage des différents produits et le volume des stocks en cours. Evidemment, à ces soft skills s’ajoutent des compétences plus techniques. Le cariste doit savoir maîtriser les outils informatiques de l’entreprise et connaître les règles et consignes de sécurité.
Le cariste sait utiliser les engins de manutention non motorisés, comme les transpalettes et les diables, et connaît les gestes et les postures propres à son métier. Pour conduire des engins motorisés, le cariste doit disposer d’un CACES adapté, délivré sous réserve d’aptitude médicale.

Comment devenir cariste ?

Aucun diplôme n’est requis pour devenir cariste. Seul l’obtention d’un ou de plusieurs CACES est obligatoire. Toutefois, si vous souhaitez avoir des opportunités d’évolution de carrière, certains diplômes sont indispensables.
Avant le BAC, vous pouvez suivre un CAP Agent d’entreposage, un BEP Logistique et Transport, un titre professionnel Agent Magasinier (via un parcours de VAE) ou encore un titre professionnel Cariste d’entrepôt (via un parcours de VAE). Un bac pro Logistique est également possible ou bien, en études supérieures, un BTS Emballage et conditionnement.
Les entreprises peuvent également proposer des formations de cariste à leurs futurs employés. Ce format permet de se former à n’importe quel âge et de se reconvertir professionnellement.

cariste

Quelles sont les conditions du métier de cariste ?

Le métier de cariste a un certain nombre d’avantages. Dans ce secteur, l’embauche va bon train et le travail d’équipe est particulièrement présent. Le salaire pour un débutant est équivalent au SMIC mais augmente rapidement et peut atteindre jusqu’à 3 500€ brut.
Il ne faut néanmoins pas oublier les inconvénients du métier. Les horaires sont souvent décalés et les tâches quelque peu répétitives. Le cariste doit également se montrer en bonne condition physique.
Les évolutions de carrière sont toutefois nombreuses. En passant de nouveaux CACES, le cariste peut gagner en responsabilité et en expérience. Ainsi, il peut devenir gestionnaire de stocks, chef de quai ou encore chef magasinier. Des postes d’encadrement l’attendent également.
Les caristes manquent à l’appel là où les entreprises ont un fort besoin. C’est pourquoi il s’agit d’un métier sûr, qui profite d’une forte embauche. L’avantage est que de nombreuses entreprises de grande distribution, de nombreuses industries et de nombreux commerces cherchent des candidats. Voici les principaux secteurs concernés : transport, import / export, agro-alimentaire, grossiste, etc.