entreprise

Existe-t-il des facteurs bloquants à une cession d’entreprise ?

La cession d’entreprise est une étape stratégique dans la vie d’une société. Si elle nécessite une préparation minutieuse et la constitution d’un réseau d’interlocuteurs expérimentés, la cession d’entreprise est également une activité à part entière. Certaines sociétés de conseils se sont d’ailleurs spécialisées dans l’accompagnement des sociétés dans la cession d’entreprise et leur permette d’éviter tous les facteurs bloquants. Mais alors quels sont les facteurs bloquants à une cession d’entreprise ? C’est ce que nous allons voir tout de suite !

La cession d’entreprise : une affaire de transparence !

L’un des premiers points à comprendre pour réussir une cession d’entreprise, c’est celui de la transparence. En effet, que vous cédiez votre entreprise pour changer d’activité, partir à la retraite ou l’aider à croître au-delà de vos ambitions, la cession d’entreprise nécessite de remplir un cahier des charges fourni sur la situation de la société, que ce soit que le plan commercial, financier ou humain. Pour en savoir plus sur le déroulé d’une cession acquisition, vous pouvez consulter le site P2C Partners.

En réalité, votre cahier des charges doit faire preuve de la plus grande transparence possible pour aider à la cession de votre entreprise. Certaines personnes cherchant à acquérir des entreprises font appel à des experts de la cession-acquisition. Ces personnes sauront très vite analyser l’état de votre société, sa santé financière et son potentiel à moyen et long terme. Il est donc nécessaire de jouer la carte de la transparence pour mettre toutes les chances de votre côté.

Divers éléments bloquant à la cession d’entreprise !

Parmi les nombreux éléments bloquant à la cession d’entreprise, on distingue plusieurs catégories : les éléments financiers, les éléments commerciaux, les éléments matériels et les éléments humains.

Parmi les éléments financiers pouvant empêcher la cession d’entreprise, on retrouve le plus souvent des comptabilités mal-tenues ou des bilans négatifs. Ces constats peuvent en effet compromettre l’attractivité de votre société et empêcher le dérouler d’une cession-acquisition.

Viennent ensuite les éléments commerciaux qui peuvent être bloquants à l’acquisition de votre société. On parle ici de la gestion de la clientèle, de l’état actuel de celle-ci, de l’état de vos stocks de marchandise, etc. Si ces éléments présentent des anomalies ou si le diagnostic de votre entreprise laisse transparaître plusieurs manquements, la cession peut être retardée, voire interrompue.

Concernant les éléments matériels, ils ne sont que très rarement mis en cause dans l’échec d’une cession-acquisition d’entreprise. En revanche, il est important d’avoir conscience qu’en acquérant une société, l’acheteur acquiert également tous les matériaux dont elle dispose. Dans le cas d’entreprise de la tech, un acquéreur absorberait alors les brevets, les ordinateurs, ainsi que toutes leurs données. Si une clause particulière venait à préciser la non-cession d’un bien matériel ou intellectuel lors de la cession-acquisition de l’entreprise, cet élément pourrait être jugé comme bloquant et compromettre la cession de l’entreprise.

Enfin, dernier facteur à ne pas négliger : les éléments humains peuvent être des facteurs bloquants à une cession d’entreprise. Qu’il s’agisse d’un manque d’effectif compromettant la bonne activité de l’entreprise ou une présence trop importante d’individus hostiles à la cession de la société, le climat humain d’une entreprise joue beaucoup sur son attractivité en cession-acquisition.