droits

Connaissez-vous vos droits face à un agent immobilier en Israël ?

Malgré la multitude de sites Web et de plateformes de médias sociaux offrant des informations infinies sur les propriétés à vendre et les nouveaux projets, de nombreuses personnes choisissent encore de travailler avec un agent immobilier en Israël. Il n’est en effet jamais facile de commencer un projet d’achat immobilier dans un pays autre que le sien. Entre les différents papiers, il sera nécessaire de recruter un agent compétent, pouvant apporter au mieux son aide dans chaque étape de l’acquisition d’un nouvel immobilier en Israël. Ainsi, pour éviter toutes sortes d’arnaques, il est essentiel de connaître tous ses droits face à un expert de l’immobilier en Israël.

En outre, lors de l’achat d’une propriété en Israël, il est extrêmement important que vous vous sentiez à l’aise avec le ou les agents avec lesquels vous travaillez et que vous sachiez qu’il / elle défend vos intérêts.

1.      Un agent immobilier diplômé

Chaque client potentiel recrutant un agent immobilier Israélien devra collaborer avec un individu ayant reçu les apprentissages nécessaires pour aider au mieux ses acquéreurs. En effet, vous n’avez pas besoin de tout savoir sur l’achat et la vente de biens immobiliers dans le pays si vous embauchez un professionnel de l’immobilier qui le fait.

2.      Un agent enregistré au Registre des agents immobiliers

Vous devez toujours confirmer que l’agent immobilier avec lequel vous faites affaire est agréé. La Cellule a été créée en 1996 aux fins de l’application de la loi sur les agents immobiliers et de son règlement d’exécution, leur fonction principale étant de procéder à des examens de licence, de délivrer des licences et de tenir un registre des agents immobiliers.

En outre, en vertu de la loi n ° 5759-1999 sur la liberté de l’information, l’Unité délivre des certificats concernant le statut de personne physique / intermédiaire au sens de la loi sur les agents immobiliers et publie également sur le site Internet une liste des agents immobiliers dûment autorisés à exercer des activités de courtage immobilier. Il est donc faisable pour le client de demander une carte professionnelle qui soit être valide. Sans la possession de cette carte, même si l’agent a réalisé une vente ou toutes autres transactions pour votre compte, vous pouvez refuser de payer ses services.

En ce qui concerne les plaintes contre des agents immobiliers, qui impliquent des infractions telles que vol, fraude ou falsification, la police israélienne doit être contactée directement. Et pour régler les litiges vous pouvez faire appel à un avocat Israel Orehdin. Ainsi vous pouvez être sûr de disposer d’un excellent soutien.

3.      Montant de la commission

Afin d’éviter toutes les litiges une fois une transaction effectuée, la commission à régler devra être convenue à l’avance, avant tout commencement du projet.  Aucune loi ne stipule cependant le montant minimum ou maximum de la commission perçue par l’agent immobilier. La négociation est donc ouverte entre vous et votre collaborateur.

4.      L’agent devra vous présenter un mandat écrit

Ce mandat est nécessaire afin que l’agent immobilier puisse toucher sa commission une fois la transaction en votre compte effectuée. En effet, l’article 9 de la Loi concernant les agents immobiliers Israéliens stipule qu’il sera impossible pour l’agent immobilier de toucher sa commission si son client n’a pas auparavant effectué la signature d’un mandat qui enregistre tous les détails  fixés par le ministre avec l’aval de la commission des lois de la Knesset.