Comment faire le bon choix d’un outil de marketing automation ?

L’automatisation du marketing est déjà une réalité dans tous les modèles d’entreprise. Il traite essentiellement des cinq axes essentiels en inbound marketing. C’est une nécessité pour tout type d’entreprise, qu’elle soit B2B ou B2C, quelle que soit sa taille, car elle permet non seulement d’automatiser les processus de marketing et de vente, mais c’est aussi un support indispensable dans un plan d’acquisition, de conversion et de fidélisation des clients.

Mais comment savoir si une solution d’automatisation du marketing est adaptée à votre entreprise ?

Voici 4 aspects fondamentaux lors de l’évaluation et du choix de votre plateforme d’automatisation du marketing.

  1. Tout dépend de votre stratégie

Lors du choix de la bonne solution marketing automation, il faut pouvoir définir les processus, situations, communications et actions à couvrir ou à mettre en œuvre.

Quel est l’objectif stratégique d’un projet d’automatisation du marketing ?

L’objectif stratégique d’un projet d’automatisation du marketing est d’optimiser et d’améliorer l’expérience de l’utilisateur/des ventes/du service afin d’atteindre les objectifs commerciaux.

À cette fin, il existe une série de méthodologies et de fonctionnalités que les plateformes technologiques vous permettent d’utiliser. Ainsi, l’hyper-segmentation, l’automatisation des processus et des parcours, le multicanal, etc. sont autant de moyens d’atteindre l’objectif fondamental de comprendre l’utilisateur et d’améliorer son expérience.

Avoir un plan défini vous donne la plupart des clés pour savoir comment identifier la plateforme technologique qui s’adaptera le mieux aux besoins de votre projet.

  1. Par où commencer ?

Partez-vous de zéro ou migrez-vous depuis une autre plateforme d’automatisation du marketing ?

Migrer depuis une autre plateforme d’automatisation peut être très influencé par une expérience antérieure. Des connaissances préalables ou des besoins spécifiques vous permettront de faire les premiers écarts dans le choix final.

Cependant, si vous partez de zéro, vous aurez plus de possibilités d’envisager d’autres options puisque vous n’avez pas d’expérience préalable sur laquelle vous baser.

  1. Quels canaux et processus de communication utiliserez-vous ?

Bien que la plupart des plates-formes d’automatisation du marketing se vantent d’être « multicanal », voire « omni-canal », la réalité est que toutes ne couvrent pas tous les canaux et, si elles le font, elles n’y parviennent pas toujours.

Comme on l’a déjà dit dans le premier point, le plan est la chose la plus importante, et s’il est défini, vous saurez quels canaux vous allez utiliser et lesquels vous devez incorporer, ou non, dans votre plateforme.

Les principaux canaux pouvant être pris en compte dans une plateforme d’automatisation du marketing sont les suivants :

– Marketing par emails personnalisés ;
– Marketing par SMS ;
– Messagerie PUSH ;
– Audiences sociales ;
– Messagerie du site ;
– Chat ;
– Chat bots ;
– Centre d’appels ;
– APPs de messagerie (Whatsapp, Facebook Messenger, etc.).

  1. Quelle équipe allez-vous mettre en place pour votre projet ?

À cet égard, on peut se poser 2 questions :

– Qui va participer au choix de la plateforme à engager ?
– Quelles personnes/départements vont utiliser la plateforme ?

Lors du choix de la plate-forme, il est essentiel qu’au moins des représentants des principales équipes participent.

Une situation que l’on rencontre souvent est que les équipes informatiques et de gestion (par exemple) participent au processus de sélection, laissant de côté le personnel opérationnel qui l’utilisera au quotidien. Cela ne facilite pas le meilleur accueil du changement, soit par peur de l’inconnu, soit parce que les besoins et l’opinion de l’équipe qui l’utilisera le plus n’ont pas été pris en compte.

Il faut donc tenir compte de cette équipe opérationnelle. Non seulement cela vous donnera des indices sur ce qui s’adaptera le mieux aux besoins du projet, mais cela permettra également de détecter d’éventuelles lacunes en termes de profils nécessaires pour « faire bouger » cette plateforme.

Il faut garder à l’esprit que nombre de ces plateformes requièrent un écosystème de profils techniques et de développeurs qui ne peuvent pas toujours être couverts par l’équipe existante. Par conséquent, avant de choisir la plateforme, il est essentiel de se demander s’il sera nécessaire d’engager ces profils ou même d’externaliser ce service avec les coûts que cela implique.